Docteur Yazid Bourezane

11 rue Alfred de Vigny   25000 Besançon             Tél. : 03 81 53 14 04

 

Specialiste de l'implantation capillaire

Epilation Laser & Esthétique

Le cuir chevelu comporte en moyenne 150 000 cheveux.

Les cheveux poussent en moyenne de 0,35 mm par jour, soit 1 cm par mois.

Chaque jour entre 50 et 80 cheveux se renouvellent de manière physiologique et on considère qu’au-delà de 100 cheveux perdus quotidiennement la chute est à considérer comme pathologique.  L’alopécie, qui signifie le manque de cheveux, est un symptôme qui peut correspondre à de nombreuses pathologies, un ensemble de cas assez vaste. Face à une alopécie, le dermatologue se pose d’abord plusieurs questions : est-elle congénitale, est-elle diffuse ou localisée et enfin est-elle cicatricielle (la repousse est impossible) ou non cicatricielle (phénomène passager avec une repousse possible).

Séance de greffe capillaire 

Séance détaillée d'une séance de greffe capillaire automatisée selon la technique S.A.F.E.R.®/NeoGraft® : extraction et réimplantation assitée d'unités folliculaires. S.A.F.E.R.®/NeoGraft®

Il faut les faire au bon moment, d’où l’importance d’un diagnostic et d’un pronostic préalable réalisés par le  dermatologue.

Il s’agit d’une nouvelle répartition des cheveux, on enlève des cheveux là où il y en a, pour les mettre là où il n’y en a pas. Le conseil est de recourir aux greffes si l’on voit que les choses ne s’améliorent pas…mais aussi ne se détériorent pas après un traitement de longue durée (qui sera maintenu).

On prélève  les cheveux dans la zone dite “donneuse” par bandelettes ou par petits groupes (unités folliculaires)  pour les replanter par petits groupes voire à l’unité dans zone dite “receveuse”. Les cheveux persistent au niveau de la greffe comme ils auraient persisté  à l’endroit d’où ils proviennent.

 

La chute de cheveux est un symptôme, il faut en rechercher l’origine, d’où l’importance de consulter un dermatologue qui a un rôle clé dans l’établissement d’un diagnostic.

Il faut se demander systématiquement s’il s’agit d’un phénomène banal et saisonnier ou s’il existe d’autres causes (des maladies, des effets secondaires de médicaments, de toxiques…).

L’examen des cheveux et du cuir chevelu apportent des  signes qui peuvent parfois éviter d’avoir recours à de nombreux examens complémentaires.

Témoignages  de patients après une séance
de transplantation capillaire 

1/4

La prise en charge des pathologies du cuir chevelu s'est enrichie,ces dernières années, d'un nouvel outil : la trichoscopie ou dermoscopie du cuir chevelu. Cette méthode simple, rapide, efficace, non invasive et peu coûteuse, augmente considérablement les performances diagnostiques du dermatologue face aux maladies du cuir chevelu.​

Dernier livre publié par le Docteur Bourezane